Nous serons fermés lundi le 20 mai. Bon congé !

Tout savoir sur les puces

Tout savoir sur les puces
Les puces sont les parasites externes les plus communs chez nos animaux à poils. Bien que plus souvent
rencontrée chez le chien et le chat, elle peut aussi se retrouver sur les rongeurs domestiques, les 
furets et les lapins. 
Quelles sont ses caractéristiques ? Quels sont les signes que votre animal a 
des puces ? Comment les prévenir ou les traiter ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur dans cet 
article. 

Les caractéristiques d’une puce

Les puces sont de petits insectes piqueurs qui mesurent entre 1 et 4 millimètres de longueur. 
Elles sont de couleur brune et n’ont pas d’ailes, donc elles ne peuvent pas voler. Les puces sont par contre pourvues de très longues pattes adaptées pour sauter très haut, jusqu’à 30 cm. Le corps 
des puces est aplati et recouvert d’une épaisse couche de chitine, ce qui lui permet de se faufiler 
rapidement entre les poils des animaux. Au même titre que les tiques, elles se nourrissent du 
sang de leurs hôtes.  
Au Québec, les puces sont plus présentes durant l’été et l’automne. Elles préfèrent les climats 
chauds et humides. Dans la nature, elle peut être trouvée sur plus d’une cinquantaine d’espèces 
animales dont les canidés sauvages, les raton-laveurs, les moufettes, les rongeurs, etc. La puce 
Ctenocephalides felis est celle que nous retrouvons le plus souvent dans les cas d’infestation.  

Le cycle de vie d’une puce 

Il existe quatre stades au cycle de vie d’une puce : 
Œuf,  
∙Larve,  
∙Pupe, 
∙Puce adulte.  
Elles commencent sous forme d’œufs pondus par les puces adultes femelles. Une femelle peut 
pondre jusqu’à 50 œufs dans une journée. Ce sont de très petits œufs blancs. Étant donné que 
les œufs sont légers, l’animal infesté dispersera facilement les œufs dans son environnement en 
se déplaçant. Les œufs représentent le plus grand pourcentage lors d’une infestation. Au bout de 
3 à 4 jours, une larve sortira de l’œuf. 
Les larves se retrouvent donc dans l’environnement. Ce sont de petits vers qui se nourrissent de 
débris organiques et de larves mortes. Les larves n’aiment pas la lumière et se cachent dans les 
endroits sombres tels que les tapis, les fentes de plancher, les divans et la literie. Ce stade dure 
généralement entre 5 et 11 jours, puis évoluera au stade de pupe. 
La pupe est une sorte de cocon. C’est dans ce cocon que la larve terminera sa transformation 
pour devenir une puce adulte. Le développement dure entre une et trois semaines. Une fois 
devenue une puce adulte, celle-ci restera dans son cocon jusqu’à ce que les conditions 
extérieures soient favorables et qu’elle ressente la présence d’un hôte à proximité. Elle peut 
rester ainsi pendant 6 mois. Une fois que la pupe éclot et que la puce sort de son cocon, elle doit trouver un hôte dans les 
heures qui suivent sinon elle mourra. Une puce adulte peut vivre jusqu’à 100 jours. C’est à ce 
stade qu’ils vont piquer l’animal et se nourrir de leur sang. Suite au premier repas, les puces 
s’accoupleront et en l’espace de 24 heures les femelles commenceront à pondre. Étant donné 
que leur survie dépend de leur hôte, les puces n’auront pas tendances à quitter l’animal sur 
lequel elles ont élu domicile.  

Comment savoir si mon animal a des puces ?  

Il n’est pas toujours facile de voir les puces à l’œil nu sur votre animal car elles se déplacent 
rapidement. Vous pourriez voir de petites taches brunes bouger dans le poil de votre animal. 
Généralement, nous recherchons les déchets de puces. Ce sont de petites particules noires ou 
brunes très foncés que nous retrouvons dans le fond du poil. Si vous n’êtes pas certain d’avoir un 
problème de puces, vous pouvez essayer de déloger les particules foncées du poil de votre 
animal en le grattant ou à l’aide d’un peigne fin. Nous vous conseillons de les faire tomber sur 
une surface blanche. Pour différencier une poussière d’un déchet de puce, vous pouvez mouiller 
la particule. Si celle-ci devient brun-rouge, c’est du sang digéré, donc un déchet de puce. 
Il est faux de croire que tous les animaux se grattent en présence de puces, seulement les 
animaux qui sont sensibles à la salive de celles-ci auront des démangeaisons. Les puces peuvent 
aussi causer d’autres problèmes de santé à vos animaux. Ils peuvent faire une réaction allergique 
qui causera des problèmes sévères au niveau de la peau. La puce peut aussi transmettre des 
parasites tels que les vers plats, ainsi qu’un parasite sanguin appelé Mycoplasma haemofelis. 
Dans les cas d’infestation importante, les puces pourraient provoquer de l’anémie chez votre 
animal, car elles se nourrissent de son sang. 

Les traitements contre les puces 

Il existe plusieurs traitements anti-puces efficaces pour enrayer une infestation de puces. Ces 
produits sont disponibles sous forme de comprimé à donner par la bouche ou de liquide à 
appliquer sur la peau. Vous pouvez contacter votre équipe vétérinaire pour qu’elle puisse vous 
conseiller le meilleur produit à utiliser selon votre animal. Il est très important de traiter tous les 
animaux de la maison pendant au moins 4 mois. Il n’est plus nécessaire d’utiliser un insecticide 
dans la maison puisque l’animal sous traitement s’occupera d’éliminer les puces de son 
environnement. Toutefois, il est recommandé de passer l’aspirateur dans la maison et de jeter le 
sac par la suite. Cela permet de diminuer la quantité de puces, sous toutes ses formes, de votre 
demeure.

Pour éviter de vous retrouver avec une infestation, il est préférable d’utiliser un traitement 
préventif mensuel si votre animal va à l’extérieur. La prévention débute en mai ou en juin et se 
termine en novembre ou jusqu’au gel. 
Informez-vous auprès de votre équipe vétérinaire.