Nous serons fermés lundi le 24 juin. Bonne fête nationale du Québec!

Mon animal vieillit : quels sont les préventions et traitements qui s’offrent à lui ?

Mon animal vieillit : quels sont les préventions et traitements qui s’offrent à lui ?

Le mois de novembre est le mois de la sensibilisation à la gériatrie animale; la prévention, le diagnostique et le traitement de nos animaux vieillissants. Nous savons tous que nos compagnons à quatre pattes vieillissent plus rapidement que nous et nous voulons les garder en santé le plus longtemps possible. Grâce à l’avancement dans les soins vétérinaires, plusieurs animaux ont vu leur espérance de vie augmentée.

Un animal est considéré comme gériatrique dès l’âge de 7 ans. Cela ne signifie pas qu’il est vieux, seulement qu’il est plus à risque de développer certaines conditions de santé dues au vieillissement. Cela signifie une perte progressive des facultés physiques et mentales dû à des défaillances au niveau des organes.


 

Le vieillissement animal : quels sont les préventions à mettre à l’avant plan.

Plusieurs maladies reliées à l’âge passent inaperçues dans leur début et sont souvent plus avancés quand les animaux démontrent des symptômes. C’est pourquoi il est important d’opter pour une médecine préventive pour aider nos animaux à conserver une qualité de vie très longtemps et prévenir certaines maladies.

 

Lors de l’examen annuel de votre compagnon, votre vétérinaire vous posera plusieurs questions sur ses habitudes de vie, son alimentation, sa consommation d’eau, ses urines et sa mobilité. Selon les changements notés, votre vétérinaire pourrait vous recommander des prises de sang, des analyses urinaires, des radiographies ou d’autres tests selon la condition de votre animal. Un dépistage précoce de certaines maladies permettra de ralentir la progression de celle-ci. Plusieurs signes peuvent être observés à la maison qui vous indique que votre animal vieilli. Il pourrait commencer à avoir de la difficulté à monter ou descendre les escaliers ainsi qu’à sauter sur les divans ou le lit. Vous pourriez noter des raideurs aux articulations lorsqu’il se lève ou après un effort physique important. Il dormira plus, jouera moins longtemps et/ou il halètera beaucoup, même au repos. Vous remarquerez que vous remplissez plus souvent son bol d’eau et que ses urines sont plus fréquentes ou plus grosses. Il pourrait avoir tendance à moins manger et un changement important au niveau de son poids sera noté, que ce soit à la hausse ou à la baisse. La qualité de son poil ne sera plus la même.

 

Plusieurs changement dans son comportement pourront aussi être notés. Il ne répondra plus quand on l’appelle ou il aura de la difficulté à s’orienter dans la maison. Il jappera/miaulera sans raison et il semblera perdu, confus. Il s’isolera et pourrait même devenir agressif quand vous l’approcherez ou lors de certaine manipulation. Il pourrait aussi commencer à uriner et faire ses selles dans la maison.

Si vous commencez à apercevoir une ou plusieurs de ces manifestations, une visite chez votre vétérinaire serait recommandé. Celui-ci pourra alors procéder à un examen complet de votre animal et saura vous recommander l’approche à suivre avec votre compagnon. Une évaluation gériatrique complète de votre animal comprend plusieurs aspects : un questionnaire sur ses habitudes de vie, un examen physique de l’animal et certains tests complémentaires.

Pour commencer, la technicienne ou le vétérinaire vous posera différentes questions sur ses habitudes de vie à la maison, son attitude et ses besoins. Tout changement, aussi minime que cela puisse vous paraitre, peut cacher un problème. Donc ce questionnaire permettra de mieux orienter le vétérinaire sur le plan d’action. En même temps, il pourrait y déceler des signes de dysfonctions cognitives. Suite à ce questionnaire, le vétérinaire procèdera à un bon examen physique. Il portera une attention particulières pour trouver des signes de cancer, d’arthrose, de maladie parodontale ou de maladie oculaire. Il auscultera aussi votre animal pour y déceler des signes de maladie cardiaque ou pulmonaire.

 

Suite à son examen, il pourrait vous recommander des tests supplémentaires, tels que des prises de sang ou des analyses d’urine, pour aller évaluer ce qui se passe à l’intérieur de votre animal. Les prises de sang permettent de détecter des maladies métaboliques tel que l’insuffisance rénale, l’insuffisance hépatique, le diabète, des problèmes avec la glande thyroïde, des problèmes avec le pancréas ou autres maladies endocrines. Certains problèmes immunitaires, l’anémie, les problèmes de coagulation et certains types de cancers peuvent aussi être dépistés avec la prise de sang. Une analyse d’urine peut être recommandée pour détecter une maladie rénale, du diabète ou des infections du système urinaire.

 

Selon l’état de santé de votre animal, votre vétérinaire pourrait aussi recommander de faire des radiographies ou des échographies pour aider à confirmer certains diagnostiques. Parfois la prise de la pression artérielle pourrait aussi être demandée. Une fois que votre vétérinaire aura toutes les informations en main, il pourra établir un plan de soins thérapeutiques et/ou préventifs pour votre animal. Une nourriture adaptée aux besoins de votre compagnon vieillissant et certains suppléments nutritionnels pourrait être recommandés. Si votre animal souffre d’une maladie, un traitement sera instauré. De plus votre vétérinaire ou la technicienne pourra vous conseiller pour améliorer le confort de l’animal à la maison.

 

 

Si vous avez des questions au sujet du vieillissement de votre animal, n’hésitez pas à demander conseils à votre équipe vétérinaire. Celle-ci sera très heureuse de vous aider à garder votre compagnon à quatre pattes le plus longtemps possible tout en vous aidant à ce qu’il conserve une bonne qualité de vie.