Les vers du coeur

Les vers du coeur

Avril : le mois de la prévention du ver du cœur


L’arrivée de la belle température annonce aussi le retour des moustiques, vecteurs de nombreux virus. Tout comme les humains, les animaux peuvent être infectés par le biais de ces insectes. Les maringouins font partie de ces petites bêtes dangereuses et peuvent être porteurs du parasite Dirofilaria Immitis, mieux connu sous le nom de ver du cœur. Définition, transmission, prévention, traitement : découvrez toutes les informations à savoir sur les vers du cœur.

Qu’est-ce que les vers du cœur chez nos animaux ?

Les vers du cœur sont des parasites que l’on retrouve dans le système sanguin des chiens et autres canidés (principalement le coyote).  Ils sont cependant de plus en plus fréquents chez les chats. Ce sont de longs vers blanchâtres et minces qui vont se loger au niveau du cœur de l’animal. Ils atteignent leurs tailles adultes environ 12 mois après l’infection. Les vers mâles mesurent entre 15 et 20 cm et les femelles peuvent atteindre 30 cm. Ils ont une durée de vie de 5 à 7 ans.

Mon chien est-il à l’abri des vers du cœur ?

Le risque d’attraper le ver du cœur est présent dans toutes les régions au sud de la province. Par contre, plus nous allons vers le sud, plus le risque augmente. On les retrouve surtout dans les endroits où le niveau d’humidité et de chaleur sont élevés. Ces derniers sont des milieux favorables à la reproduction des moustiques. Les régions côtières, fluviales et boisées sont les endroits de prédilection. Mais il faut savoir que partout où il y a des maringouins, il peut y avoir des vers du cœur.

Comment le ver du cœur se transmet-il?

Votre animal peut attraper la dirofilariose par la piqûre d’un maringouin porteur de larves de vers du cœur. Les vers adultes femelles donnent naissance à de très petites larves nommées microfilaires et ceux-ci se retrouveront dans la circulation sanguine de l’animal. Un maringouin piquera un animal infecté et absorbera les microfilaires en même temps que son repas de sang. Une fois dans le moustique, les microfilaires se développeront et deviendront des larves infectieuses. Ce processus prend en moyenne 14 jours si la température extérieure est au-dessus de 21°C, si la température est un peu plus froide, les larves prendront un peu plus de temps à devenir infectieuses. Le maringouin infecté ira ensuite piquer un autre animal et lui transférera les larves pendant qu’il prendra son repas. Ces petites larves prennent environ 7 mois avant d’arriver au cœur pour y devenir des vers adultes.

Comment savoir si mon chien est contaminé ?

Il existe un test de dépistage simple qui permet de détecter la présence de microfilaires dans le sang de votre chien. Il suffit de procéder à une petite prise de sang et les résultats sont très rapides. Malheureusement, il n’y a pas de test de dépistage qui existe chez le chat pour détecter la maladie : seule une échographie cardiaque pourrait nous donner un diagnostic chez ces derniers.

Il est très important de ne pas attendre que l’animal ait des signes cliniques avant de décider de le faire tester car il sera alors déjà trop tard. Les symptômes reliés à l’infestation de ce parasite dans le cœur peuvent prendre plusieurs mois avant d’apparaître. Ces symptômes sont notamment :

  • La toux,
  • L’essoufflement,
  • L’intolérance à l’exercice,
  • La difficulté respiratoire,
  • La fatigue
  • La perte de poids.

Dans les cas plus sévères, l’animal pourrait avoir un gonflement au niveau de l’abdomen, des pertes d’équilibre ou même des évanouissements. C’est une maladie avec un haut taux de mortalité, c’est pour cela qu’il est important de la prévenir.

Comment prévenir les vers du cœur ?

Il est important de noter que les microfilaires sont détectables dans le sang de votre chien 6 mois après avoir été piqué par un maringouin infectieux. Les vétérinaires du Québec recommandent de faire la prise de sang à partir d’avril. Si votre chien a un résultat positif à ce test, votre vétérinaire discutera avec vous du meilleur plan d’action pour celui-ci.

Au Québec, la prévention pour les vers du cœur commence généralement le 1er juin. C’est un traitement qu’on donne une fois par mois de juin à novembre. Il existe plusieurs médicaments différents qu’on retrouve sous formes topiques ou orales et dont certains vont combiner la prévention d’autres parasites. C’est pourquoi il est important d’en discuter avec votre vétérinaire lors de l’examen de votre animal pour qu’il puisse prescrire le traitement le mieux adapté. Si vous voyagez avec votre animal dans les pays chauds durant l’hiver, un protocole de prévention pourra être discuté avec votre vétérinaire. Vous vous assurez ainsi que votre compagnon reste bien protégé.

Comment se passe le traitement du ver du cœur ?

Cette maladie est difficile à traiter et les risques pour votre animal sont élevés. L’infection par le ver du cœur est une condition sévère et progressive pour votre animal. En effet, les vers adultes logés au niveau du cœur causent des dommages à celui-ci et provoquent une mauvaise circulation sanguine. Une trop grosse charge parasitaire peut entrainer un blocage et mener au décès de votre animal. Plus vite l’animal infecté est pris en charge, meilleures sont les chances d’éviter des troubles de santé à long terme. Il faut savoir que le traitement est long et des complications peuvent survenir. Par exemple, la décomposition des vers du cœur dans son organisme peut provoquer des embolies au niveau des vaisseaux sanguins. Vous pouvez également vous renseigner sur les autres parasites tels que les tiques afin de mieux protéger vos animaux.

La meilleure solution reste le traitement de prévention, qui tuera les larves transmises par les maringouins avant qu’elles ne deviennent adultes. Elles seront donc éliminées du système de l’animal sans lui causer de dommages ou de problèmes de santé à long terme. Essayer de diminuer l’exposition de votre animal aux maringouins aidera aussi à diminuer les risques d’infection.


N’oubliez pas… LA PRÉVENTION RESTE TOUJOURS LA MEILLEURE SOLUTION !

Contactez-nous 💗