Nous serons fermés lundi le 24 juin. Bonne fête nationale du Québec!

Les coups de chaleur chez le chien et le chat

Les coups de chaleur chez le chien et le chat

Les beaux jours sont arrivés, et si nous attendions avec impatience la chaude température, il n’en est probablement pas de même pour nos compagnons poilus. Leur fourrure les protège des coups de soleil non pas des coups de chaleur. Nous vous expliquons pourquoi dans l’article. Mais que peut-on qualifier de coup de chaleur ? Quels en sont les symptômes ? Comment les prévenir ? Voici quelques clarifications sur le sujet.

Les animaux sont plus exposés aux coups de chaleur

Les humains évacuent le surplus de chaleur grâce à la transpiration et ce, sur toute la surface de leur corps. Pour leur part, les animaux sont plus limités. En effet, ceux-ci ont très peu de glandes sudoripares et elles sont situées au niveau de leurs coussinets, sous leurs pattes. Ils évacueront donc la chaleur par leurs coussinets, mais aussi en haletant. Comme ils suent très peu, leur capacité à régulariser leur température est diminuée, augmentant ainsi le risque de coup de chaleur. Il est important de noter que les coups de chaleur peuvent être mortels, surtout s’ils ne sont pas pris en charge rapidement.

Quels sont les facteurs d’un coup de chaleur ?

La température normale d’un chat ou d’un chien se situe normalement entre 38 °C et 39.5 °C. On considère qu’un animal est en coup de chaleur quand sa température corporelle augmente au-dessus de 40 °C. L’hyperthermie arrive quand la production de chaleur dépasse la capacité du corps à l’évacuer. Ce phénomène peut provoquer des dommages aux organes internes et des séquelles graves à l’animal.

Plusieurs facteurs peuvent prédisposer un animal à faire un coup de chaleur :

Leur race

Notamment certaines races de chiens dont les races brachycéphales (nez plat) sont plus à risque. Dû à leur conformation faciale, leur respiration n’est pas optimale et ils ventilent moins bien.

Leur condition physique

Certaines conditions de santé, telles que les animaux en surpoids, avec une maladie cardiovasculaire, respiratoire ou du système nerveux, diminuent la capacité de l’animal à régulariser sa température corporelle. Les jeunes animaux et les plus âgés sont aussi plus à risque.

Il faut savoir que même s’ils n’ont pas de prédispositions, tous les animaux peuvent être victimes d’un coup de chaleur, selon les conditions. Lors de température élevée et d’un haut taux d’humidité, il est important d’éviter certaines situations. Un animal qui n’a pas accès à un endroit frais et/ou à l’ombre, qui se retrouve dans un endroit mal ventilé ou qui n’a pas accès à de l’eau facilement a plus de chance de souffrir d’un coup de chaleur.

Comment savoir si votre chien ou chat souffre d’un coup de chaleur?

Le premier signe que vous noterez sera une augmentation de sa fréquence respiratoire. Il halètera et aura possiblement de la difficulté à respirer. Une augmentation de sa fréquence cardiaque sera aussi présente. On pourra aussi noter une hyper-salivation, ce qui augmentera sa déshydratation. Les muqueuses de sa bouche (gencives, langue) changeront de couleur. Elles pourraient être plus rouges que la normale à cause de la dilatation des vaisseaux sanguins ou, au contraire, bleutées dû au manque d’oxygénation dans le sang. L’animal sera plus agité à cause de son inconfort. Si l’animal n’est pas pris en charge rapidement, le coup de chaleur progressera.

Vous pourriez alors noter des vomissements, de la diarrhée, de la faiblesse extrême ainsi que des troubles neurologiques et convulsions. Il pourrait finir par perdre conscience et en mourir.

Quoi faire si votre animal souffre d’un coup de chaleur?

Dès les premiers signes d’un coup de chaleur, il est important de retirer l’animal de l’environnement problématique et de le mettre dans un endroit frais. Contactez votre équipe vétérinaire rapidement. Un coup de chaleur est une URGENCE, il ne faut pas attendre.

En attendant de vous rendre chez votre vétérinaire, vous pourrez commencer les manœuvres de refroidissement :

  • Commencez par appliquer des serviettes d’eau fraîche/tiède sur votre animal.
  • Ne mettez surtout pas de glace, car le choc thermique causera des problèmes vasculaires.
  • Installez le devant un ventilateur.
  • Pensez à surveiller sa température rectale, on vise à retrouver une température autour de 39 °C – 39,5 °C.

Une fois chez le vétérinaire, celui-ci continuera le processus de refroidissement, l’installera sur fluide intraveineux pour contrer la déshydratation et prévenir et/ou limiter les dommages aux organes internes. Une fois l’animal stabilisé, un plan sera établi selon la sévérité du coup de chaleur. Lors de cas léger, des traitements de support seront prodigués à votre animal. Lors de cas plus sévères, une hospitalisation, des tests sanguins et un suivi rapproché sera de mise.

Un coup de chaleur peut entraîner des répercussions au niveau des organes internes, parfois irréversibles. Même si la température de l’animal redevient normale, il n’est pas impossible que celui-ci développe des problèmes de coagulation, cardiovasculaires, rénaux, hépatiques, gastro-intestinaux et neurologiques. Le pronostic de l’animal est très variable selon le degré de l’hyperthermie, le temps que dure le coup de chaleur et la présence de lésions internes. Si l’animal est pris en charge rapidement, il s’en sort généralement bien et sans trop de complications. Dans les cas sévères, l’animal en décédera.

Comment prévenir les coups de chaleurs?

  • Ne laissez jamais un animal dans une voiture, même à l’ombre avec les fenêtres baissées, car la température à l’intérieur monte rapidement et l’animal ne sera pas en mesure de s’acclimater.
  • Lors de températures chaudes, un effort physique important peut accélérer le risque de surchauffe du corps de l’animal. Évitez ainsi de faire de l’exercice avec votre animal dans ces conditions, optez plutôt pour une courte marche le matin très tôt ou en fin de soirée.
  • Durant les journées de grande chaleur, privilégiez la marche sur le gazon ou autres surfaces molles, car il pourrait se brûler les coussinets sur l’asphalte chaud.
  • Assurez-vous que votre animal ait toujours accès à de l’eau fraîche. Vous pouvez rajouter de la glace dans son bol d’eau.
  • Il est préférable de garder votre animal à l’intérieur lors des grosses canicules. Si ce n’est pas possible et qu’il est à l’extérieur, assurez-vous qu’il ait accès à des endroits ombragés.
  • Pour les chiens, vous pourriez les arroser avec le boyau d’arrosage ou leur installer une petite piscine pour enfant. Assurez-vous de bien assécher son pelage après la baignade pour éviter des infections de peau.

En suivant ces quelques conseils, vous vous assurez de protéger votre chien ou votre chat des coups de chaleur. N’hésitez pas à vous informer sur les autres sujets pour le bien-être de vos compagnons, tels que la gestation chez le chat ou la santé bucco-dentaire des animaux. Passez un bel été !