Nous serons fermés lundi le 24 juin. Bonne fête nationale du Québec!

La marche en laisse avec son chien : ce qu’il faut savoir

La marche en laisse avec son chien : ce qu’il faut savoir

Marcher avec son chien devrait être une activité agréable. Ça permet de prendre l’air, de bouger, et passer du temps avec votre compagnon à quatre pattes. Malheureusement, cette expérience peut rapidement devenir une corvée pour beaucoup de gens. Afin que la marche en laisse redevienne agréable autant pour vous que pour votre chien, voici les bonnes pratiques et les bons outils à connaître.


Associer la marche en laisse à du positif

Un chien qui tire sur sa laisse causera de la frustration à son propriétaire et il pourrait arriver que celui-ci ne veuille plus aller prendre une marche avec son animal. Il faut aussi savoir qu’un chien qui tire trop pourrait se blesser ou blesser son propriétaire. Voilà pourquoi il est important d’avoir les bons gestes pour que votre compagnon puisse associer la balade à quelque chose de positif.

Lors de la marche en laisse, apportez des gâteries avec vous pour le motiver et le récompenser lorsqu’il ne tire pas en laisse. Il comprendra ainsi beaucoup mieux ce que vous attendez de lui. Vous pouvez aussi lui demander régulièrement des consignes (assis, au pied, …) pour qu’il soit plus attentif à vous et aussi pour garder un contact visuel entre vous et votre compagnon.

Les bons outils pour une promenade réussie

Il est aussi important de bien s’informer et de s’outiller pour rendre la promenade avec votre compagnon poilu agréable. Il existe plusieurs outils de marche selon votre animal, sa morphologie et l’activité que vous faites avec lui.

Avec tous les produits qui existent, il peut être difficile de s’y retrouver. Voici quelques renseignements pour démêler les colliers, les harnais et les licous.

Le collier pour chien

Le collier est une bande de tissu qui entoure le cou de votre animal. Il existe des colliers fixes ainsi que des colliers coulissants.

Le collier fixe, aussi connu sous le nom de collier plat, est le plus commun et il peut être en nylon, en polyester ou en cuir. Il en existe de toutes les couleurs et toutes les grosseurs. C’est un outil à utiliser seulement si le chien ne tire pas en laisse. Un chien qui tire avec ce collier risque de se blesser au niveau de la trachée et peut s’étouffer. Il est très important de bien ajuster le collier puisqu’on ne veut pas qu’il soit trop lousse, ni trop serré. Si vous êtes capables de passer deux doigts entre le collier et le cou du chien, la grandeur devrait être bonne. Si l’espace est plus grand, le collier sera trop grand et il risquera d’être capable de le retirer facilement.

Le collier coulissant, aussi connu sous le nom de collier martingale, est un autre sorte de collier. Il est à mi-chemin entre le collier fixe et le collier étrangleur. À la différence de ce dernier, comme l’effet coulissant n’est que sur une petite partie du collier, il ne permet pas d’étrangler l’animal. Le martingale est très pratique chez les animaux qui réussissent à se libérer facilement des colliers, car lorsque l’animal exerce une tension sur celui-ci, il se resserre suffisamment pour empêcher l’animal de l’enlever, mais s’en étouffer celui-ci. Dès que la tension se dissipe, le collier reprendra sa forme normal Il a été créé au départ pour les chiens de types lévriers qui ont une tête plus étroite que leur cou. Comme tout collier, celui-ci est pour les chiens qui ne tire pas en laisse.

Le Harnais pour chien

Il existe plusieurs types de harnais, ceux-ci sont conçus pour diminuer le stress au niveau du cou de l’animal et ainsi diminuer les risques de blessures. Il y a des harnais standards et des harnais de marche.

Le harnais standard ou de traction est celui qui s’attache sur le dessus dos. Il sert à augmenter le confort de l’animal lors de la marche en laisse. Il n’empêchera pas le chien de tirer, mais la pression sera au niveau du poitrail plutôt qu’au niveau de la trachée, évitant ainsi que l’animal s’étouffe ou s’étrangle. Ce type de harnais est beaucoup utilisé dans les sports comme le traineau à chiens, le canicross ou le skijoring.

Le harnais de marche a une attache frontal, soit au niveau du poitrail. Ce harnais permet de ralentir le chien et il sera moins porté à tirer. Étant donné que la laisse est attaché à l’avant du chien, lorsque celui-ci tirera, il sera inévitablement redirigé vers son propriétaire et sera débalancé dans son élan. Par contre, il n’offre aucun contrôle sur la tête. Donc si quelque chose le dérange ou attire son attention sur la rue, il est plus difficile de ramener son attention sur vous.

Le licou

Le principe du licou vient du monde des chevaux. Cet un outil qui se place sur le museau du chien et qui vient s’attacher derrière les oreilles et la laisse s’attache sous le menton. Il permet de contrôler votre compagnon sans le blesser et d’avoir une meilleure attention de sa part. Aucune pression n’est exercée au niveau de son cou. Le licou n’est pas une muselière, le chien est capable d’ouvrir sa gueule de manger, de boire, de japper et d’haleter normalement.

Lorsque le chien tire, le licou exercera une pression au niveau de son museau qui lui fera soit baisser ou tourner la tête. Dans un cas comme dans l’autre, le chien arrêtera d’avancer. Il est préférable de garder le chien près de vous avec un licou pour éviter qu’il se frotte et tente de l’enlever. Vous n’avez pas à tirer sur la laisse, car la traction produite par votre compagnon suffit à lui faire tourner la tête.

Il est très important de bien ajuster le licou sur votre animal pour éviter qu’il se blesse ou que celui-ci tombe. Le défaut avec le licou, c’est qu’il ne peut pas être utilisé sur les chiens à nez plat (brachycéphale) dû au fait que le museau ne ressort pas assez pour bien attacher le licou.


En conclusion

Si vous avez des questions sur les différents produits, vous pouvez toujours contacter votre équipe vétérinaire qui pourra essayer de vous guider à travers tout cela. Si malgré tous vos bons soins, la marche en laisse est toujours difficile, vous pouvez vous informer auprès de comportementaliste ou d’éducateur canin. Ceux-ci pourront vous donner d’autres conseils pour rendre la marche avec votre compagnon poilu plus agréable.